ZONE INDUSTRIELLE SOFTGROUP REHAUSSE LE STANDING DE SIDI BERNOUSSI

Le leader national de l’immobilier locatif va ériger un parc d’activités dans la zone industrielle de Sidi Bernoussi, à Casablanca. Les lots seront commercialisés entre 35 et 40 DH/le m2 hors charges. Softgroup immobilier donne naissance à un nouveau bébé à Sidi Bernoussi. Murs et façades photovoltaïques, un long boulevard parsemé d’espaces verts, «un cadre architectural structurant», le parc d’activités, baptisé Softpark, couvre une superficie bâtie de plus de 200.000 m² et s’étend sur un terrain de 13 hectares. Dévoilé lundi 19 mars, lors d’une conférence de presse à Casablanca, le nouveau fleuron de l’entreprise familiale
pluridisciplinaire, spécialisée dans la location immobilière, risque de changer radicalement le visage de la plus vieille zone industrielle de la capitale économique. Le projet se présente comme l’une des plus grandes plateformes locatives au Maroc, mise à la disposition des entreprises marocaines et multinationales opérant dans le domaine de la logistique et de l’industrie. En maquette, vu de face, le projet immobilier paraît moderne et innovant et veut incarner l’adéquation des matériaux de construction et le respect des normes technologiques internationales pour «s’adapter à tous les types de demandes et de besoins de location professionnelle en termes de disposition et de superficie». Le m² s’offre entre 35 et 40 dirhams hors charges. Service haut de gamme Idéalement situé à Ain-Sebaâ, à 7 minutes du port de Casablanca, 2 minutes seulement de la gare ferroviaire et 30 minutes de l’aéroport Mohammed V, le parc devra permettre aux futurs locataires de gagner du temps pour leurs déplacements et de faire des économies sur leurs frais de transport. De plus, son emplacement stratégique sur le boulevard El Binaa, permettra d’augmenter l’attractivité commerciale de toute la zone et apportera une réelle dynamique de vie, comme le souligne Zhor Kabbaj, directrice générale de Softgroup Immobilier. «Nous œuvrons depuis de nombreuses années à bâtir des solutions locatives d’espaces de travail et de vie innovants, et à offrir une gamme de services riches et diversifiés, qui ont abouti à terme au développement d’une plateforme logistique dernière génération telle que Softpark», a-t-elle indiqué. Ainsi, le projet intègre toutes les techniques nécessaires à la protection de l’environnement et à l’économie d’énergie notamment l’éclairage en panneaux photovoltaïques, le tri sélectif des déchets et le traitement des résidus industriels. De plus, toujours selon la même source, l’aspect sécuritaire sera également pris en compte, notamment les mesures d’accompagnement du locataire au niveau de la sécurité des sites et des hommes. Ainsi, Softpark offrira à ses occupants une surveillance et un gardiennage permanents grâce à des équipes de sécurité hautement qualifiées et aux systèmes de vidéosurveillance à la pointe de la technologie. Sans oublier les mesures drastiques et les règles de sécurité qui protègent des sinistres et incendies sur les sites industriels. Un budget d’1,2 milliard de DH Réparti en deux tranches, le projet, qui a déjà reçu son premier coup de pioche le 1er mars de cette année, la livraison de la première tranche, destinée à la location d’espaces professionnels et industriels, en tant que cœur battant du projet, est prévue au mois de mars 2019. Quant à la deuxième phase du projet, dont les travaux vont uniquement concerner les commerces, les lieux de loisirs et un centre commercial, elle devra être opérationnelle, au maximum, dans quatre ans. Plus de 15.000 emplois sont prévus dans la réalisation de ce projet qui va engloutir 1,2 milliard de DH. Enfin, à travers ce projet, Softgroup Immobilier, à qui l’on doit «le plus chic» quartier résidentiel de la ville de Casablanca Anfa supérieur, Histoire d’Anfa et tant d’autres complexes immobiliers, met en œuvre toute son expérience accumulée en plus de trente années afin d’offrir le meilleur service à de futures entreprises locataires.